Le SMTI 82 en fera aussi le affaire « Une premiere » qui possi?de content Lieila Athamni directrice du CIDFF 82 dont des services agissent Afin de briser le tabou des violences intrafamiliales.

« Violences intrafamiliales.

On en parle au boulot ? » fut effectivement le theme d’une retrouve inedite au SMTI 82. L’equilibre au bricolage ne est en mesure de occulter J’ai realite des violences dans la cellule familiale.

Plusieurs chiffres qui traduisent une realite qu’on ne saurait ignorer. En 2020 dans notre pays, hors homicides, les forces de securite ont enregistre 159 000 victimes de violences conjugales (une hausse de 10% concernant votre an) commises par un partenaire, dont 139 200 dames. Seules 3% des victimes de viols ou d’agressions sexuelles par conjoint ont depose plainte.

Briser le tabou

« Briser le tabou »… C’est le combat auquel sites de rencontre pour les militaires le SMTI 82 (1) et le Docteur Gwenaelle Larmarcovai ont decide de s’associer en partenariat avec le CIDFF (1) en proposant une rencontre consacree a toutes les violences intrafamiliales (VIF) qui a reuni jeudi a Montauban des acteurs du secteur medico-social.

Mes VIF ? Une realite en Ta rn et Garonne : « Les territoires ruraux seront souvent plus confrontes a ces violences que des autres », note Leila Athmani qui animait votre rencontre avec Gwenaelle Larmarcovai, medecin du boulot. Le Tarn-et-Garonne affiche un taux de 4,2 femmes victimes agees de 20 annees ou plus Afin de 1000 habitants du meme sexe et age. Dans le 82, les services de police et de gendarmerie effectuent quotidienne ment trois a quatre interventions liees a une telle problematique.

Tous concernes

L’objectif de cette rencontre i  l’interieur aussi d’une unite de sante au article avait Afin de ambition de coller a une realite qu’on ne saurait abandonner a la seule sphere privee. « 52 % des dames victimes de violences conjugales seront salariees. Il est important Afin de ces femmes-la de maintenir le lien social, leur place dans l’entreprise, gage de un autonomie financiere », explique le medecin du boulot.

Notre message visant a briser le tabou des violences intrafamiliales s’adresse naturellement a toutes les relais que constituent nos acteurs medico-sociaux (infirmieres, assistantes sociales…), et aux collegues salaries, a toutes les CSE, a toutes les employeurs qui peuvent avoir un role a jouer dans l’ecoute et le soutien des victimes, dans leur orientation par les dispositifs de prise en charge.

Developper le reseau local, multiplier des partenaires a l’image du SMTI 82 qui s’engage dans une telle lutte contre les VIF… J’ai directrice du CIDFF 82 evoque le important essaimage, la preponderance des relais, la prise de conscience collective qui conduira a remplacer nos regards et les attitudes sur ces violences qui ont pour cadre la sphere privee mais engendrent d’enormes consequences en dehors et sur la sante des femmes. « Il s’agit aussi de convaincre les femmes de parler, de partir… De casser le cycle des violences », complete le Dr Iarmarcovai.

Repression, prevention.

« Mes violences conjugales ne sont gui?re un simple conflit, ni un acte accidentel rappelle le SMIT 82. C’est 1 processus i  l’occasion duquel votre partenaire exerce un rapport de domination par des brutalites physiques ou mentales… » Un comportement qui, faut-il le rappeler, tombe sous le coup en loi. « Neanmoins, Notre loi de resout jamais bien. Il y a aussi un gros travail de prevention a mener pour casser les stereotypes d’un systeme patriarcal », souligne encore la directrice du CIDFF 82.

J’ai definition des violences intrafamiliales, le cadre legal, les consequences sur l’equilibre, savoir reperer des indices qui trahissent une realite de violences conjugales, le role que chacun va jouer pour aider les victimes, votre paraissent la nos axes qui ont nourri une telle rencontre qui possi?de fera date… et est suivie d’autres en prochains mois.

(1) SMTI 82 : service de sante en milieu d’embauche interentreprises ; CIDFF 82 : centre d’information sur les droits des jeunes femmes et des familles

Dr Gwenaelle Iarmarcovai , medecin du boulot